Skip to content

Retour sur l’inauguration du jardin

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email

Le jardin extraordinaire créé dans le cadre d’Utopia, 6ème édition de Lille 3000 a été inauguré le 15 mai dernier sous un soleil resplendissant et dans une ambiance conviviale et musicale. L’échassière Dame Flore et Narcisse notre géant local ont accueilli en hôte de l’Hortus Incredibili les très nombreux  visiteurs.  Après un pique nique à l’abri des arbres à souvenirs et à rêves, les sequedinois ont pu découvrir les installations utopiques du jardin et participer aux nombreuses animations de la journée (séance de conte, ateliers scrapbooking rêves, visite détournée du jardin, mosaïque des sons…)

Grâce au travail collaboratif des forces vives de Sequedin (associations, services municipaux, bénévoles, enfants des ALSH…,  les sequedinois profiteront des installations et des animations du jardin jusqu’au 25 septembre. Ce projet d’envergure place Sequedin comme l’une des communes les plus investies et représentatives de l’édition Utopia/Lille 3000.

Le guide de visite du jardin est disponible en médiathèque et téléchargeable ci-dessous.

Vous souhaitez redécouvrir cette journée en images, n’hésitez pas à consulter l’album photos en cliquant ci-dessous (crédits photos : A. Conion)

Le jardin extraordinaire devient un espace de rencontre, d’échanges et d’animations jusque fin septembre. Programme à venir…

L’oeil de l’artiste

Vous souhaitez en savoir plus sur l’Utopiaf, incroyable volatile interactif créé pour l’occasion. Voyons ce qu’en dit Jean-Marc Denecker, notre artiste.

 » En provenance directe de notre futur (l’an 2050), Utopiaf est un volatile hybride issu du croisement de l’écologie, du recyclage et d’une certaine idée du bonheur. Porteur d’un message fort, il est venu nous transmettre l’espoir et l’écho d’un monde merveilleux à venir : le nôtre ! Dans un futur proche, les créatures de son espèce seront capables de fusionner telles des phénix pour optimiser notre univers. Utopiaf se nourrit exclusivement d’ordinateurs, de télévisions et autres déchets toxiques. Il apprécie parer son plumage de composants électroniques pour charmer ses congénères. Il apprécie également le CO2 et ne refuse pas un peu de vapeurs toxiques. Cette espèce nouvelle sera capable de régler notre surconsommation pour la refondre et la transformer en ondes de bonheur… Son message est donc clair : croyez en l’avenir ! Mais attention : chacun peut à son niveau d’ores et déjà changer le monde par de petits gestes qui transformeront, eux aussi, notre quotidien en ondes de bonheur. Utopique ? Pas tant que ça… Le professeur Créa-Molette (créateur d’Utopiaf) estime que grâce à son invention la planète entière ressemblera bientôt à un jardin extraordinaire. Une couveuse d’oeufs d’Utopiaf ? La femelle Utopiaf pond 2 œufs tous les 50 ans. Comme vous pouvez l’observer dans cette couveuse, l’un de ses œufs est virtuel, l’autre est réel. La durée de gestation est de 20 ans. A la naissance le petit Utopiaf ne se nourrit que de téléphones portables et d’ampoules usagées, mais son régime alimentaire bascule rapidement vers une alimentation électroménagère plus sérieuse. En effet il atteint les 3 tonnes au bout de 3 mois pour devenir adulte à 1 an et peser 6 tonnes en moyenne. 

Utopiaf est à venir découvrir jusqu’au 2 octobre 2022, à la médiathèque de Sequedin.

Et qu’en est-il des totems géants réalisés par les membres de l’atelier céramique ? 

Deux étranges et gigantesques tiges sont sorties de terre depuis quelques jours du côté de la médiathèque de Sequedin.

Des experts se sont penchés sur la question. Il semble que la pollution engendrée depuis des années par l’humanité a donné naissance à des plantes hybrides géantes. Elles mesurent plus de 2,50 mètres. Leur diamètre est de 14 cm. Elles pèsent chacune environ 100 kg.

Les spécialistes ont également analysé la composition des perles qui constituent ces plantes, il s’agit de grès résistant au gel comme à chaleur extrême du soleil.

Après concertation, les spécialistes ont déterminé que ces plantes sont des Utopia-totemus-hybridas, plus communément appelée « Totem ». Il semble que ces Totems poussent spontanément et que leurs apparences dépendent de l’environnement.

Ainsi vous pourrez observer que les 2 Totems sont effectivement très différents. Un Totem a poussé dans le jardin de la médiathèque, il est coloré, comme pour se camoufler dans la végétation.

Un deuxième Totem a poussé dans la médiathèque. Ainsi pour se camoufler, il a imité les livres qui l’entourent en se parant de noir et blanc. Ce Totem, tel un livre imaginaire, attend que vous veniez l’admirer.

Les experts en sont certains, grâce aux efforts de tous les Sequedinois pour respecter notre planète, la nature et l’environnement, il semble que ces plantes hybrides ne grandissent plus.

Et comme la nature reprend ces droits, vous pouvez constater qu’un lierre commence déjà à grimper au pied du totem dans le jardin.

Dans la médiathèque, c’est à vous de venir signer le Totem pour vous engager à respecter notre planète !

Les Totems ont été réalisés par l’atelier Céramique. 7 jeunes et 11 adultes ont travaillé plus de 200 kg de terre. Façonnage, séchage, ponçage et 1ére cuisson à 1000° puis pose de l’émail et recuisson à 1250°, toutes ces étapes ont nécessité plus de 5 mois de travail.

Alors, envie d’aller signer sur le totem en médiathèque ?

 

X